Print Friendly, PDF & Email

La vitamine E fait partie des anti-oxydants et protège le corps contre le stress oxydatif, les radicaux libres mais également l’alimentation.

Il existe plusieurs formes de vitamine E mais les plus fréquemment utilisées ou retrouvées sont les alpha tocophérols. Les détracteurs d’une approche nutritionnelle du BARF diront sans aller plus loin que rajouter des vitamines des synthèse est contraire aux grands principes du cru. Pourtant, lorsqu’il s’agit de vitamine E, nous recommandons la D-alpha-tocophérol (forme naturelle) et non la DL-alpha-tocophérol (de synthèse). Aucune raison donc, de paniquer avant de savoir.

D’autant qu’il y aurait plus de raison de paniquer devant le cruel manque de cette vitamine des rations BARF, que du fait d’en ajouter. En général, la plupart des rations ne couvrent que 10 à 30 % des besoins en vitamine E.

Les aliments riches en vitamine E existent bel et bien « dans la nature », et prennent la forme d’amandes, d’huile, ou de graines germées. Premier obstacle pour certains : le côté végétal de l’apport. Mais le principal problème n’est pas là. Il faudrait une quantité astronomique d’amandes pour couvrir les besoins en vitamine E d’un chien, avec ses 14mg/100g. Il faudrait donc en donner environ 100g pour couvrir les besoins d’un chien de 30kg (12mg). Autre problème, l’oxydation des graisses.

Il n’est pas connu de dose toxique concernant la vitamine E, et il est conseillé de dépasser largement l’apport recommandé, afin de pallier à l’apport en acides gras polyinsaturés de la ration, et l’oxydation de ces derniers, tout en prenant en compte le rôle anti-oxydant envers les cellules du corps et la barrière contre le stress oxydatif et les radicaux libres.

Vous voyez le problème si vous apportez la vitamine E avec de l’huile ? D’une part vous prenez le risque de déséquilibrer votre ratio omega-3 omega-6, et vous augmentez votre besoin en vitamine E en augmentant votre apport en acides gras : c’est le serpent qui se mord la queue.

Qu’en est-il du mythe qui dit es abats contiennent toutes les vitamines nécessaires ?!

Je vous laisse juger de ces teneurs en vitamine E (source CIQUAL)

Foie de dinde : 0,24mg/100g

Foie d’agneau : 0,69mg/100g

Rognons de bœuf : 0,21mg/100g

Cœur de porc : 0,49mg/100g

Pour exemple, un chien de 30kg a besoin de 12mg/jour. Beaucoup plus si on prend en compte les informations ci-dessus.

En conclusion : supplémenter une ration pour des nutriments aussi importants que la vitamine E ne sera jamais une mauvaise idée comparée au fait d’imaginer que la nature (comprendre la viande industrielle que nous distribuons) suffira à s’auto gérer.