Print Friendly, PDF & Email

Le poisson gras est un indispensable, à ne pas oublier dans la gamelle de votre chien, en raison de son bénéfice santé et de ses apports en nutriments. Ci dessous quelques points à savoir sur le poisson.

1. Les acides gras

Les poissons bleus, comme les sardines, maquereaux, harengs, sont particulièrement riches en acides gras EPA et DHA. Nos carnivores domestiques ne pouvant peu, ou très mal synthétiser l’EPA et DHA à partir de l’acide alpha linoléique, il est important de l’apporter directement via l’alimentation, et ce type de poisson permet d’y répondre favorablement. Ces acides gras ont démontré leur intérêt dans la gestion des pathologies articulaires inflammatoires ou dans le développement cognitif en association avec des vitamines B.

2. La vitamine D

Les rations ne contenant pas de poisson présentent dans la totalité des cas une déficience en vitamine D (en général dans ces cas là la ration ne couvre qu’environ 10 % des besoins). La forme assimilée et assimilable par nos carnivores est la vitamine D3 (cholécalciférol) que l’on trouve dans les produits animaux. La vitamine D est nécessaire à l’absorption et l’utilisation du calcium et du phosphore. (3)

3. La thiaminase

La thiamine est une vitamine hydrosoluble du groupe B, connue également sous le nom de vitamine B1. Elle joue un rôle important dans le métabolisme des glucides et leur conversion en graisse. Une carence en thiamine peut engendrer des trouble neurologiques en raison du besoin en énergie sous forme de glucides requis par le cerveau. Cependant, il existe une enzyme appelée thiaminase qui scinde la vitamine lors d’une exposition prolongée, la rendant alors inutilisable par le corps. Cette enzyme est présente dans certains poissons, et particulièrement dans les viscères. Certains poissons d’un même type peuvent contenir cette enzyme, alors que d’autres non (le maquereau du pacifique la contient, celui atlantique non).

Comment l’éviter ?

La cuisson permet d’inactiver cette enzyme. Si vous n’avez pas la possibilité de vous fournir en poisson ne la contenant pas, ou que donner des poissons crus vous effraie, les sardines en boîte (donc cuites) sont une excellente alternative. Elles sont difficiles à trouver sans additifs au naturel, mais il vous suffira de les choisir à l’huile, de tournesol de préférence, et de les rincer avant de les donner. Une autre solution si vous donnez des poissons concernés est de les donner en dehors des repas contenant les aliments riches en B1. Par exemple, si votre chien mange 2 fois par jour, donner le poisson le matin, avec les légumes, et le reste de la ration le soir ou inversement. Le fait qu’une exposition prolongée soit nécessaire pour dégrader la B1 suppose qu’il serait bénéfique de séparer le poisson des autres ingrédients lors du stockage.

Enfin, d’une manière générale, il ne faut pas paniquer et arrêter de donner du poisson contenant de la thiaminase. Si vous donnez une ration qui contient déjà des abats, videz le poisson, congelez individuellement, et dernier point un peu plus optionnel, donnez le tant que possible à distance des ingrédients riches en vitamines B comme les abats ou le porc, ou encore les suppléments de type germe de blé ou levure de bière, et tout ira bien. Tout est question d’équilibre et de bon sens, comme toujours.

A titre d’information, voici ci-dessous une liste des poissons communément utilisés qui ne contiennent pas de thiaminase :

Saumon atlantique

Cabillaud atlantique

Maquereau atlantique

Truite arc en ciel

Eperlans

Sources:

  • Canine and feline nutrition – Linda Case
  • Canine nutrigenomics – Jean Dodds
  • Cognitive enhancement in old dogs from dietary supplementation with a nutrient blend containing arginine, antioxidants, B vitamins and fish oil.
  • A prospective, randomized, double blind, placebo-controlled evaluation of the effects of eicosapentaenoic acid and docosahexaenoic acid on the clinical signs and erythrocyte membrane polyunsaturated fatty acid concentrations in dogs with osteoarthritis.
  • The Raw Feeding Community – Thiaminase in raw fish
  • Nutrient Requirements of Warmwater Fishes and Shellfishes – NRC